Actualité Sabella D10 : Sabella D10 sur site par -55m – Opération délicate en haute mer…

La construction des éléments

L’assemblage à Brest

Le baptême

La mise à l’eau devant Ouessant

Sabella D10 sur site par -55m – Opération délicate en haute mer…

Les opérations d’installation de l’hydrolienne Sabella D10 dans le Passage du Fromveur se sont réalisées fin juin avec une météo estivale en Mer d’Iroise.

Revenons sur la chronologie de cette opération délicate, pour laquelle bien peu d’acteurs hydroliens ont capitalisé une expérience sur ces sites de grands courants.

-    Dimanche 21 juin 13 :30 : l’hydrolienne fin prête, et bardée de l’ensemble de ses capteurs est « ramassée » sur le quai du 5eme Est du port de Brest par les deux grues colossales du MV Palembang de l’armement COMBILIFT, arrivé quelques jours plus tôt dans la cité du Ponant pour embarquer les équipements et quartiers vie nécessaires à la mission. Face aux médias mobilisés pour assister à ce grutage singulier, et à quelques proches de l’équipe SABELLA, les trois pieds de D10 quittent très délicatement leurs aires de dépose et s’élèvent très lentement dans un grand silence et sous le regard concentré et impressionné des équipes. Trois quart d’heures plus tard, elle est déposée sur le pont renforcé du navire poseur. Après une permutation des deux grues pour effectuer une rotation de 90°, D10 est en position orientée face au château du navire.



Sabella D10 chargée sur le Palembang

 


 

-    Lundi 22 et Mardi 23 Juin : Fin de préparatifs avec fracas et jets d’étincelles en tous sens : l’équipage du MV Palembang soude et découpe. Il s’affaire à l’arrimage et au calage de l’engin sur le pont. La coque du navire est découpée au droit de ses francs bords pour pouvoir y souder deux tables d’accrochage intermédiaire en débord. L’avitaillement est fait. Les deux remorqueurs de haute mer « Gascogne » et « Croisic » de la compagnie BOLUDA, venant du Havre et de St Nazaire rejoignent Brest pour l’opération. Les deux agences météo qui livrent à SABELLA depuis plusieurs semaines leurs prévisions confirment des conditions de mer et de vent optimales pour ces travaux.

-    Mercredi 24 Juin – 06:00 : Les trois navires appareillent et quittent Brest avec les premières lueurs du jour. D10, trône timidement entre les deux piédestaux de grue, attendant son heure. Passage du goulet, puis l’armada croise le phare du Minou dans la lumière rose de l’aube naissante, avant de s’engager dans l’Iroise devant quelques photographes matinaux. 
A bord, dernier meeting de revue de procédures entre l’équipage COMBILIFT et les ingénieurs SABELLA et leurs experts. SABELLA a mobilisé autour d’elle pour l’accompagner dans cette opération délicate quatre experts : un « offshore manager senior» de SAIPEM (son actionnaire) en conseil sur les levages et immersion de colis lourds, une spécialiste de SAIPEM en robotique sous-marine ; l’ « offshore manager » de BOURBON qui a réalisé avec brio en Mai dernier la pose du câble sous-marin depuis Ouessant, et enfin un « marine warranty surveyor » expert maritime représentant les assureurs de SABELLA. La journée est consacrée au calibrage des systèmes de positionnement, au déploiement du système d’ancrage et à des mesures de stabilité du navire sur le site et dans les courants de cette période de mortes eaux (coef. 40). Conformément aux procédures, le navire est positionné cap au jusant. A marée montante, le lourd navire offre sa poupe trop coupée au flot. Son maintien en position est délicat. Malgré la présence des deux remorqueurs qui l’assistent, l’arrière louvoie et fait des excursions de plusieurs dizaines de mètres. SABELLA re adapte sa procédure, prévoyant initialement et avant toute autre tâche un raccordement du câble en pontée, et décide de privilégier l’immersion de son hydrolienne. Il est décidé par ailleurs de mobiliser sur zone un troisième remorqueur pour améliorer la stabilité au flot du MV Palembang. 



Le Palembang en route

 

-    Jeudi 25 Juin 07:00 : Le MV Palembang s’est mouillé à l’Est du site, face au port du Stiff pour se protéger des courants lors de l’opération de débordement de D10. Le spectacle est garanti. La vedette de la SNSM est sur site et a pris en charge quelques relations privilégiées de SABELLA. Un zodiac rapide et un hélico ont été mobilisés par les médias pour filmer l’opération.
Dans un lever de soleil sur le pays des Abers, les jupes des pieds de D10 sont découpées, l’arrimage de l’hydrolienne est relâché, le gréement de levage est mis en place, les capteurs, giro-compas et centrales inertielles embarqués sont activés. L’opération commence.  
Délicatement, par bâbord les deux grues débordent D10 au-dessus de l’eau tandis que le MV Palembang remplit ses ballasts opposés. Le colis de plus de 400 tonnes en suspension se balance au gré d’une petite houle, jusqu’à toucher la surface. La descente se fait plus lente pour permettre à la structure de se purger d’air. Les opérateurs du pont accompagnent avec précaution la descente de la bretelle de câble dans une goulotte de franchissement du franc bord. Le colis devient plus stable. Les grues repositionnent le colis en pendant et en débord sous la coque sur les tables d’accrochage. D10 est à -20m sous la surface. Libérées de leur fardeau, les grues peuvent effectuer un changement d’élingues pour être en capacité d’emmener D10 par 55m de profondeur. 

-    Jeudi 25 Juin 13:30 : Le MV Palembang avec son colis en suspend s’est repositionné et ancré dans le Fromveur avec ses trois remorqueurs pour tenter une immersion finale. A l’étale plus 2heures, le courant jusant est trop fort et l’hydrolienne descendue ne peut être stabilisée sur sa position escomptée. D10 est remontée sous la coque sur ses tables d’accrochage. L’opération est ajournée jusqu’à l’étale suivante.



Au large de Ouessant au petit matin

 

-    Jeudi 25 Juin 18:30 : En fin de jusant, la machine est redescendue près du fond, accompagnée par le ROV (Remote Operating Vehicle : robot sous-marin avec caméra et bras télémanipulateur). Ce dernier vérifie que les pieds tels que présentés ne sont pas à la verticale d’un relief ou d’un câble. La centrale inertielle et le girocompas montrent en permanence l’assiette et le cap de la machine. Les paramètres sont au vert : la machine est posée !

Dernières vérifications : Cap au 239 (pour un cap escompté au 240). 
Roll et pitch à 0 degré : D10 est parfaitement horizontale au fond. 
Difficile de faire mieux !!!  


 

La D10 prête pour l'immersion



Pour parachever la journée, avant la remontée du flot : les manilles hydrauliques qui retiennent les élingues sur les pieds de D10 sont activées. Le gréement de levage est remonté à bord. La bretelle de câble est délicatement déposée au fond avec son connecteur à proximité de celui du câble venant de terre.
Bravo à Fanch, Diane et Solenn, et aussi à Olivier, Julien et Charlotte.



Vue sous marine de l'hydrolienne Sabella D10Images du ROV de l'hydrolienne Sabella D10



-    Vendredi 26 Juin : Le raccordement final du câble reste à effectuer. Plusieurs tentatives de stabilisation parfaite du MV Palembang, pour opérer le délicat relevage des deux extrémités du câble et effectuer en pontée le raccordement des demi-connecteurs comprenant fibres optiques et câbles de puissance, n’apparaissent pas assez sures malgré le travail des remorqueurs. COMBILIFT, en responsabilité de ces travaux, préfère arrêter l’opération, jugeant finalement le MV Palembang  mal adapté à cette tache spécifique. SABELLA pour sa part, constate l’inadéquation du navire pour mener à bien la fin de l’opération dans des conditions de sécurité optimale pour les équipements.



Inspection du connecteur étanche



-    Vendredi 26 Juin 17:00 : Le MV Palembang quitte le site et transborde en mer les équipes et équipements de pose, avant de regagner St Nazaire, son prochain lieu de chargement.

SABELLA tire un bilan très positif de cette opération, avec :

  • Une forte acquisition de connaissances de ce type d’opérations en site de forts courants pour lesquelles très peu d’acteurs sont rompus ;
  • D10 est parfaitement positionnée en cap et en assiette sur le site retenu, les connecteurs de câble sont à proximité ;
  • Aucun dommage n’est à constater sur les équipements pouvant remettre en cause la bonne fin de la démonstration ;
  • Une petite intervention complémentaire pour parachever le raccordement final doit être programmée sur une période de mortes-eaux de juillet avec un navire plus adapté et manœuvrant, et à positionnement dynamique.

 

SABELLA, un acteur de l’hydrolien qui avance !

OUESSANT : de l’énergie des courants bientôt sur son réseau électrique !

 

Retrouvez les images des opérations sur : http://www.sabella.bzh/galery.php

 

 

 

 

chaine youtube
SOMMAIRE

Suivez l'hydrolienne Sabella D10
Informations pratiques
SABELLA SAS
11, rue Félix Le Dantec
29000 QUIMPER, FRANCE
Tél. : 02 98 10 12 35
E-mail : contact@sabella.bzh
site web : http://www.sabella.bzh